Les lombalgies

femme souffrant de lombalgie

La lombalgie (ou Yāo tòng) vue par la médecine chinoise.

          Le terme chinois yao tong désigne les maux de dos, qu’ils soient unilatéral ou bilatéral. On rencontre souvent la lombalgie en pratique clinique. Il n’est pas rare que derrière cette plainte apparemment simple se cachent d’autres complications telles que :

– une hernie discale lombaire,
– une protrusion discale lombaire (affaissement des disques vertébraux),
– des calculs rénaux,
– une arthrose rachidienne (dégénérescence du disque intervertébral).

Les sciatiques ou les maux de dos (plus particulièrement des lombes), touchent entre 50 et 70% de la population. L’origine est variable. Elle dure de quelques jours en phase aigüe à plusieurs années. La médecine traditionnelle chinoise lie ces pathologies aux Reins et à la Vessie.

La lombalgie est une douleur du dos qui naît des muscles situés de part et d’autre de la colonne vertébrale (le carré des lombes). Les spasmes de ces muscles provoquent d’importantes douleurs. Cette dernière commence en dessous de la dernière vertèbre dorsale (L1), pour descendre à travers les fesses en se prolongeant derrière la cuisse, puis derrière les genoux, et parfois jusqu’aux orteils.

Moins connue, on trouve aussi la cruralgie, douleur qui se focalise sur la partie avant des cuisses et externe de la fesse et qui peut descendre jusqu’à l’avant du genou, des tibias et des orteils.

Les deux algies ne sont souvent ressenties que d’un côté du corps.

Etiologie

Ces lombalgies peuvent avoir des origines très diverses :
 

      • Excès d’activité physique
      • Activité physique inadaptée
      • Mauvaise posture (ou position prolongée)
      • Mouvement brusque (sans respect de la physiologie articulaire)
      • Répétition exagérée d’un mouvement
      • Charges lourdes soulevées
      • Traumatismes
      • Manque d’activité physique
      • Excès d’activité sexuelle
      • Grossesses et accouchements
      • Surmenage
      • Déséquilibres émotionnels

Les signes cliniques

La médecine chinoise identifie à travers son diagnostic différents syndromes à l’origine de la pathologie :

      • Un vent froid humide : c’est un pervers qui peut envahir le méridien de la Vessie. Le froid contracte les muscles du dos. L’humidité entrave la circulation du Qi et du Sang, engendrant ainsi une obstruction, source de douleur.
      • La chaleur-humidité : lorsque les facteurs pathogènes (chaleur – humidité) pénètrent et stagnent dans l’organisme il y a alors un ressenti de lourdeur.
      • La stagnation de Qiet de Sang : localisée, elle provoque des contractures musculaires, et donc de la douleur
      • Le vide des reins : il vient renforcer l’impact des pervers cités plus haut, les reins ne pouvant plus alors nourrir et raffermir les muscles du dos.

En fonction du syndrome, la douleur peut avoir des caractéristiques différentes :

      • aiguë ou chronique,
      • sensation de froid ou de chaleur,
      • lourdeur,
      • plus intense le jour ou la nuit,
      • au repos ou en mouvement,
      • picotements, engourdissements,
      • fixe ou erratique,- sourde ou vive,
      • ravivée par les émotions,
      • plus intense après l’effort…

Les lombes, logis des Reins

La lombalgie est d’une douleur de la région lombaire, zone en relation avec les méridiens du Rein, de la Vessie, du Vaisseau Gouverneur et parfois du Vaisseau Ceinture.

Selon la MTC, la zone des lombes est reliée au Rein. Cet organe est également couplé à la Vessie. Le méridien de la Vessie est un long méridien qui descend le long de la colonne vertébrale, continue derrière la cuisse, rejoint le mollet pour finir sur le côté du pied au petit orteil.

« Les lombes sont le logis des Reins et la racine du Qi. » Leur déficience favorise la pénétration des pervers dans la région lombaire. Le méridien Zu Tai Yang  (Vessie) ainsi que le méridien Du Mai (gouverneur) parcourent les lombes. Si des pervers envahissent et obstruent ces méridiens et que les Reins ne parviennent pas à défendre leur logis, il y a lombalgie.

L’invasion de pervers externes

La transpiration, le fait de vivre dans un environnement froid et humide, le travail dans l’eau ou dans un milieu humide, etc. peuvent tous rendre le corps sujet aux atteintes de pervers externes tels que le Vent, le Froid et l’Humidité. Si l’on y ajoute d’autres facteurs internes, tels que la consommation excessive d’aliments chauds, épicés et gras, ces pervers peuvent, dans un deuxième temps, se transformer en Humidité-chaleur.

En cas d’attaque par ces pervers externes, il y a obstruction des méridiens. Le Vent est un pervers Yang qui commence souvent par les méridiens Yang lorsqu’il envahit le corps. 

Le Froid et ‘Humidité sont des pervers Yin, qui commencent souvent par attaquer les pieds et se propagent ensuite vers le haut.

Ces deux derniers ne provoquent pas forcément de lombalgies, sauf en cas de Vide du Yang des Reins.

Si vous transpirez beaucoup ou travaillez dans un endroit froid et humide, votre corps peut être sujet à ces attaques. Le Vent est surtout en cause car c’est un pervers Yang qui attaque les méridiens Yang soit les méridiens de la Vessie et de la Vésicule Biliaire.

L’attaque restera cependant superficielle, en touchant principalement les tissus musculaires.

Un traumatisme mécanique

Les douleurs lombaires peuvent s’installer progressivement à la suite d’un traumatisme aux vertèbres lombaires, consécutif par exemple à un accident. Elles s’installent fréquemment suite à des tensions musculaires prolongées liées à : un état de tension, du stress, une mauvaise posture, un accident ou le port de charge excessive.

En cas d’entorse ou de tension, les méridiens locaux sont affectés, ce qui entraîne une stagnation de Qi et une stase de sang, et par conséquent des douleurs.

Les conséquences peuvent être plus ou moins graves, pouvant aller par exemple jusqu’au déplacement d’une vertèbre ou du bassin.

Sans intervention rapide, le corps peut être amené rapidement à compenser par des corrections de posture, engendrant ainsi de nouvelles tensions, et donc de nouvelles douleurs.

Il est alors recommandé de consulter un ostéopathe ou un kinésithérapeute pour rétablir une posture correcte.

Les émotions et le vieillissement

Tout surmenage intellectuel ou excès sexuel peut affecter l’organe du Rein, vider son énergie et donc avoir une incidence sur les lombes.

Les émotions fortes liées au Rein, comme la peur, l’angoisse, peuvent déclencher à retardement une douleur des lombes.

Une maladie chronique consumera également le Qi et le Sang, tout comme le vieillissement. Le Qi et le Yang des Reins ont pour fonction de réchauffer et faire circuler le Sang pour qu’il remplisse les méridiens et nourrisse les muscles, les tendons, les os, les tissus, etc.

Si le Qi et le Sang sont affaiblis, ils ne pourront remplir cette fonction, ce qui génèrera un Froid interne et une accumulation de mucosités. En conséquent, les lombes recevront moins de chaleur et de nutrition. Il en résultera, entre autres, des lombalgies.

Les Reins gouvernent également les os. Une faiblesse à ce niveau-là pourra bien sûr déclencher des douleurs lombaires.

Techniques thérapeutiques

L’acupuncture et la moxibustion peuvent donner des résultats rapides et satisfaisants. Le travail consistera à clarifier la chaleur, tiédir les méridiens et disperser le froid pour éliminer les pervers. Il faudra également régulariser le Qi et le Sang pour nourrir le Rein.

Il est important de recourir à la pharmacopée chinoise pour renforcer le travail de l’acupuncture. Le Qi gong est hautement recommandé pour renforcer et nourrir les reins, et favoriser la circulation du Qi dans l’ensemble du corps.

Nous utilisons également les ventouses, et le massage chinois Tuina. Mais le recours à la pharmacopée chinoise est essentiel.

Ostéopathie et exercice

Un certain nombre de tests sont à effectuer pour identifier une hyper ou hypotonie musculaire, un déséquilibre ostéoarticulaire, localisé ou distal.

La lombalgie peut donc se manifester à la suite de différentes situations corporelles :

– une entorse de la cheville mal soignée,
– un traumatisme au niveau des genoux (ligaments, ménisques…),
– une épaule bloquée,
– un carré des lombes hypertonique (il accentue la lordose lombaire),
– une ceinture abdominale hypotonique…

Des normalisations ostéoarticulaires sont donc à effectuer afin de rétablir l’équilibre permettant la libre circulation du sang et de l’énergie, et calmer la douleur.

Des exercices physiques sont également conseillés afin de renforcer le dos et les abdos (exercices statiques notamment).

Durée des soins

Enfin, comme dans toute pathologie, il est important d’adapter son hygiène de vie (travail, loisirs, repos, activités sportives…) tout en limitant les facteurs de stress. Cela inclut bien entendu la diététique, mais aussi des activités comme le yoga, le qi gong ou la méditation qui permettent de bâtir un état émotionnel plus stable.

La durée des soins dépendra bien entendu de combien de temps date votre lombalgie. Une crise aigüe pourra être soulagée en quelques. Une lombalgie chronique prendra plus de temps à soigner. Les résultats seront d’autant plus rapides et durables que le patient mettra en place les changements adéquats dans sa vie.

Share This article on your favorite social media

1 Commentaire

  1. Latia

    Its like you read my mind! You appear to know so much about this, like you wrote the book in it or something.
    I think that you can do with some pics to drive the message home a bit, but instead of that, this is magnificent blog.
    A fantastic read. I’ll definitely be back.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le gros intestin

Le gros intestin est associé à l’élément métal en mtc. Il est responsable de l’élimination des déchets.

Dāng Guī : usage et vertus

Dang gui, ou radix angelica sinensis, est une plante majeure de la pharmacopée chinoise.

La thérapie par les ventouses

Le cupping thérapie est une technique ancestrale couramment utilisée par les médecins chinois.

Le Tuina

Tuina, massage thérapeutique de la MTC, agit en libérant les blocages énergétiques.

La Pharmacopée

La pharmacopée est la branche de MTC la plus utilisée en Chine, car jugée plus puissante que l’acupuncture.

L’acupuncture

L’acupuncture, technique de la médecine chinoise, est de plus en plus appréciée en occident pour ses bienfaits.

La fertilité retrouvée

Les troubles de la fertilité sont traités avec efficacité par la médecine chinoise (acupuncture et pharmacopée).

Les troubles du sommeil

Le sommeil est essentiel au maintien de la santé. Il joue un rôle majeur dans la recharge de l’énergie des reins.

Le cycle menstruel

Les menstruations sont un signe de fertilité et de bonne santé. Le cycle menstruel est propre à chaque femme.

Les liquides organiques, ou Jīn yè

Les fluides organiques jouent un rôle dans l’ensemble des activités physiologiques du corps, comme le Qi et le sang.

Les reins, racine de la vie

Les reins jouent un rôle majeur dans la santé. Des reins faibles peuvent générer des pathologies.

Impact des émotions

Les émotions impactent notre santé. Voici des solutions pour apprendre à mieux vivre en harmonie avec elles.

Les émotions

Les émotions impactent notre santé. Vécues avec excès ou réprimées, elles peuvent créer des pathologies.

L’anxiété

L’anxiété est liée à l’élément Terre, et à l’organe de la Rate. Une rate faible va favoriser les soucis et l’inquiétude.

La colère

La colère est l’émotion associée au Foie en MTC. En excès, ou réprimée, elle peut engendrer des troubles hépatiques.

L’eczéma selon la MTC

La médecine chinoise dispose de traitements efficaces pour l’eczéma, un vrai calvaire pour certains.

L’émotion de tristesse

En MTC la tristesse, associée aux poumons, est liée aux pertes donc à des événements douloureux.

L’immunité, notre alliée

Le système immunitaire est la meilleure des protections contre les agressions extérieures, dont virus.

Jīng – essence de vie

Les excès (alcool, nourriture, sexe…) ou à l’opposé, la sedantarité, sources de déséquilibres, épuisent notre Jing.

L’émotion de joie

La joie est associée à l’élément feu et au coeur en MTC. Un coeur joyeux permet un esprit calme et serein.