Les reins, racine de la vie

des reins avec un fond de feuillages dans une main

Ces précieux organes jouent un rôle essentiel dans la longévité

Au regard de la médecine chinoise, les reins tiennent une place essentielle. En effet, ces deux précieux organes gèrent et génèrent nos énergies vitales.

En médecine traditionnelle chinoise (MTC), on parle de l’énergie Yáng lorsqu’on désigne la fonction des reins. On parle de yin lorsqu’il s’agit de l’organe lui-même. Les reins en tant que système sont la source majoritaire de l’énergie vitale globale (yin et Yáng) de tout le corps. Lorsque l’énergie des reins est totalement épuisée, c’est la mort qui survient.

Les reins stockent l’essence responsable entre autres du développement de l’embryon, de la naissance, de la croissance, et de la fertilité. La qualité de cette essence va impacter l’équilibre énergétique fondamental de l’individu. Les reins représentent donc notre base.

En MTC, l’essence des reins est appelée le Jing.  La notion de « Jing » évoque une substance éthérée, épurée, soit une essence. Le terme fait référence à l’extraction, mais aussi au parfait, à l’excellent, au subtil. Le Jing est la Quintessence de l’énergie vitale (Qi). Le Jing associé au Qi originel joue un rôle de catalyseur sur la formation du sang et de la moelle. Cette quintessence est une force vitale reçue avant la naissance et concentrée, préservée et mise en réserve dans les reins.

Le Jing provient de deux sources :

  1. L’essence prénatale, soit le Jing hérité des parents (Jing inné)
  2. L’essence postnatale, soit le Jing puisé à travers la nourriture et l’air (Jing acquis).

Le Jing inné, qui provient des essences sexuelles du père et de la mère, est présent dès la fécondation. Il conditionne la vitalité de l’enfant, son développement, sa santé, son immunité.

Mìng mén :  la porte de la vie ou porte du destin

Le Jing acquis, provient des essences subtiles extraites des aliments par la rate et l’estomac, et de l’air par les poumons. Quand le Jing postnatal est abondant, il est mis en réserve dans les reins, il entretient et nourrit le Jing prénatal.

L’essence des reins conditionne toute la vie d’une personne : de sa croissance durant l’enfance à la maturité en devenant adulte, mais aussi plus tard, lorsque des maladies vont potentiellement survenir, et jusqu’à la mort. Plus généralement, on peut dire que la vitalité et la longévité dépendent de la qualité de cette essence.

Mìng mén ou « Porte de la Vie » est appelée aussi la porte du destin (命门). Mìng mén est un lieu matérialisé par un point d’acupuncture situé au niveau des 3e et 4e vertèbres lombaires. C’est là qu’est mis en réserve le Jing inné, le fondement de la Vie. Il est la racine du Qi originel (Yuan Qi) et la source du feu ministre xiāng huǒ ( 相火). Pour faire simple, nous dirons que le feu ministre appartient au San Jiao  ou trois foyers (inferieur, moyen et supérieur), et en particulier au foyer inferieur. Celui-ci est le siège du feu ministre qui agit sur le maintien des fonctionnalités des viscères. Il réchauffe le foyer inférieur, maintien les fonctions sexuelles, aide les reins dans leur fonction de contrôle de la réception du Qi.

On considère aussi Mìng mén comme le Palais de l’eau et du feu. Ces deux notions sont assimilées aux aspects yin et Yáng des reins. Si le Feu de la Porte de la Vie est insuffisant, le Qi Originel ne peut s’épanouir, ce qui aura pour conséquence un vide général de Qi et de Sang.

Les reins gouvernent la voie des eaux

C’est dans Mìng mén que résident les réserves de sperme et d’ovules, renvoyant aux fonctions génitales, sexuelles et reproductrices des reins. On retrouve ici le concept de porte, car l’essence fertile sort de l’homme pour entrer dans la femme.

En MTC, les reins gouvernent la voie des eaux. Ils règlent les mictions et fournissent l’énergie (le Qi) à la vessie pour qu’elle puisse excréter l’urine.

Les reins, par leur fonction de gouverner la voie des eaux, règlent la séparation du pur et du trouble dans l’Intestin grêle, le Gros Intestin, et la Vessie. Les reins soutiennent ces trois viscères dans leur rôle de filtrage. C’est pourquoi la prise de médicaments comme les antibiotiques, si elle est excessive, finit par blesser l’essence stockée par les reins et l’affaiblir.

En réchauffant les liquides, le Yáng des reins les fait circuler et permet d’éviter l’œdème qui est une accumulation d’eau. En plus de leur rôle de régulateur et de filtre, les reins contrôlent le cœur, puisque l’eau contrôle le feu dans la théorie des 5 éléments.

Des efforts physiques répétés, le surmenage, la vieillesse, les excès sexuels chez l’homme, des grossesses rapprochées chez la femme, affaiblissent les reins. A cela peut s’ajouter d’autres déséquilibres comme des stagnations de sang ou d’énergie ainsi que l’exposition à des facteurs pathogènes externes : humidité, froid, chaleur. Il est nécessaire d’établir un bilan énergétique en fonction des symptômes de chaque personne.

On peut voir apparaitre des douleurs dans la zone lombo-sacrée, avec parfois des irradiations aux membres inférieurs (genoux). Les lombes sont en MTC le palais des reins ; ainsi un vide de reins constitue la racine de toutes les lombalgies.

Dysfonctionnement sexuels et énergie des reins

Les reins contrôlent les sphincters, ils en contrôlent l’ouverture et la fermeture.
Si l’énergie des reins est faible, la rétention est difficile. On dit que l’énergie des reins n’est pas solide. Cela peut donner des symptômes d’incontinence urinaire ou fécale, de mictions fréquentes et nocturnes, des gouttes après la miction.

L’incontinence urinaire donne lieu à des pertes incontrôlables et involontaires d’urine, qui se produisent le jour ou la nuit. L’incontinence urinaire est plus fréquente avec l’âge. Mais elle peut avoir d’autres origines comme un affaiblissement du périnée, un trouble de la prostate, un problème de santé chronique.

De nos jours, on observe fréquemment des dysfonctionnements sexuels et des troubles du désir. Ils touchent tout le monde, et se manifestent à tout âge. Ceux-ci s’expliquent notamment par un mode de vie inadéquat (stress permanent, frustration, troubles émotionnels et/ou diète nocive).

Les principales formes de dysfonction sexuelle masculine sont :

    •  Troubles de l’érection
    •  Baisse du désir
    •  Éjaculation précoce

Cependant, là encore, certains problèmes de santé comme le diabète, l’hypertension artérielle, la dépression, la prise de certains médicaments, peuvent être à l’origine d’une dysfonction sexuelle.

Pour rappel, le Yáng des reins a pour fonction de réchauffer l’essence. Il favorise donc les fonctions sexuelles. C’est le Yáng des reins qui donne l’énergie à l’érection et qui est responsable en partie du désir. Les cas de surmenage général ou sexuel amènent à un vide d’essence qui entraine un vide de Yáng des reins.

Les fonctions sexuelles ont également un lien avec le Cœur. En cas de vide de yin des reins, le Cœur n’est pas rafraîchi par le yin et le feu du Cœur ne descend plus. Cela peut provoquer également des dysfonctions sexuelles.

Prendre soin de l’énergie des reins

Dans la medecine traditionnelle chinoise (MTC), les reins sont associés à l’hiver. Il sera donc particulièrement important de soutenir l’énergie des reins en hiver. Qui plus est, comme nous l’avons vu, les reins sont le réservoir de notre énergie vitale, notre batterie interne. Il convient donc d’en prendre le plus grand soin.

L’hiver est une saison où il convient de se ménager, donc de se reposer et de dormir plus que durant le reste de l’année. 

Cette saison étant la plus yin, elle invite à rester à l’intérieur et à avoir des activités plus calmes et plus intérieures.

Il conviendra de manger et boire davantage chaud, particulièrement dans les pays où l’hiver est froid, et à protéger les lombaires du froid.

Les aliments principaux qui vont tonifier le Qi des reins sont les oléagineux (notamment les noix), les haricots rouges et les haricots azuki, le sésame noir (que l’on peut parsemer sur tous les plats ou intégrer dans des desserts sous forme de pâte).

On peut aussi consommer de la cannelle qui a une nature très chauffante. Le gingembre est également de mise puisqu’il réchauffe et aide a la digestion.

En MTC, les reins sont associés à l’émotion de peur. Donc, pour prendre soin de ses reins en profondeur, il convient de se distancer  de ce sentiment de peur. Pour cela, les activités demandant un fort contrôle de soi-même comme l’escalade, les arts martiaux etc sont fortement indiqués. Ils ont tous cette capacité de renforcer la confiance en soi. Ainsi, l’on apprend peu à peu à se distancer de ses émotions.

Share This article on your favorite social media

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La thérapie par les ventouses

Le cupping thérapie est une technique ancestrale couramment utilisée par les médecins chinois.

Le Tuina

Tuina, massage thérapeutique de la MTC, agit en libérant les blocages énergétiques.

La Pharmacopée

La pharmacopée est la branche de MTC la plus utilisée en Chine, car jugée plus puissante que l’acupuncture.

L’acupuncture

L’acupuncture, technique de la médecine chinoise, est de plus en plus appréciée en occident pour ses bienfaits.

La fertilité retrouvée

Les troubles de la fertilité sont traités avec efficacité par la médecine chinoise (acupuncture et pharmacopée).

Les troubles du sommeil

Le sommeil est essentiel au maintien de la santé. Il joue un rôle majeur dans la recharge de l’énergie des reins.

Le cycle menstruel

Les menstruations sont un signe de fertilité et de bonne santé. Le cycle menstruel est propre à chaque femme.

Les liquides organiques, ou Jīn yè

Les fluides organiques jouent un rôle dans l’ensemble des activités physiologiques du corps, comme le Qi et le sang.

Impact des émotions

Les émotions impactent notre santé. Voici des solutions pour apprendre à mieux vivre en harmonie avec elles.

Les émotions

Les émotions impactent notre santé. Vécues avec excès ou réprimées, elles peuvent créer des pathologies.

L’anxiété

L’anxiété est liée à l’élément Terre, et à l’organe de la Rate. Une rate faible va favoriser les soucis et l’inquiétude.

La colère

La colère est l’émotion associée au Foie en MTC. En excès, ou réprimée, elle peut engendrer des troubles hépatiques.

Les lombalgies

La lombalgie, pathologie très répandue, a diverses origines. La MTC la diagnostique et la traite efficacement.

L’eczéma selon la MTC

La médecine chinoise dispose de traitements efficaces pour l’eczéma, un vrai calvaire pour certains.

L’émotion de tristesse

En MTC la tristesse, associée aux poumons, est liée aux pertes donc à des événements douloureux.

L’immunité, notre alliée

Le système immunitaire est la meilleure des protections contre les agressions extérieures, dont virus.

Jīng – essence de vie

Les excès (alcool, nourriture, sexe…) ou à l’opposé, la sedantarité, sources de déséquilibres, épuisent notre Jing.

L’émotion de joie

La joie est associée à l’élément feu et au coeur en MTC. Un coeur joyeux permet un esprit calme et serein.

L’émotion de peur

La peur est l’émotion associée à l’organe des Reins en MTC. Tout excès de cette émotion pourra donc leur nuire.

Diabète : les solutions de la MTC

Le diabète n’est pas une fatalité. La médecine chinoise propose des traitements naturels pour le soigner.